Quelques conseils du bon végan

By | 23/01/2019

Une alimentation végane ne comprend que des aliments d’origine végétale. Cela exclut ainsi la viande, le poisson, les produits laitiers ainsi que le lait.

Et s’il est facile de faire ses propres préparations à la maison, cela peut devenir très compliqué en voyage. Nous allons ainsi voir dans cet article les trois meilleurs conseils pour pouvoir voyager sans difficulté en étant végan.

1 – S’aider des traducteurs

Le premier conseil est d’utiliser les traducteurs pour pouvoir traduire les phrases dont vous aurez besoin sur place. Vous pouvez ainsi utiliser le Veggie Pass, qui est une application qui fonctionne hors ligne et qui permet de traduire de nombreuses phrases très utiles pour les végans dans de nombreuses langues. L’application utilise des images de fruits et des légumes ou encore des images d’animaux avec le signe interdit pour faire comprendre aux restaurants étrangers que vous êtes végan.

Vous pouvez également utiliser Google Translate, qui est très facile d’utilisation et qui vous permet de traduire n’importe quelle phrase dans la langue que vous souhaitez. À noter que Google Translate ne fonctionne uniquement en ligne. Il faut donc soit le wifi ou une connexion internet. Cela est facile en Europe avec le réseau européen actuel, mais dans d’autres continents, cela peut s’avérer plus compliqué.

Le plus simple est de préparer vos phrases de traduction à l’avance, dans la langue du pays où vous vous rendez. Vous pouvez déjà traduire « Je ne mange pas de viande » ou encore « Je suis végan » et cela vous sera très utile lors de votre voyage.

2 – Utiliser Happy Cow

La deuxième astuce est d’utiliser un site très connu qui est l’équivalent de Tripadvisor mais pour les végans. Le site s’appelle Happy Cow.

Il regroupe tous les restaurants végans du monde entier. L’avantage est qu’il donne absolument toutes les informations sur chaque restaurant. Cela commence par tous les commentaires des anciens voyageurs ayant apprécié ou moins apprécié le restaurant, mais aussi l’adresse, les prix ou encore la localisation sur la carte.

Vous pourrez ainsi savoir quels sont les restaurants bien notés près de votre location lorsque vous serez en voyage. Ce site est très bien fait et très facile d’utilisation. Une seule limite : ce site est en anglais.

3 – Faire ses propres préparations

Le troisième conseil est de préparer vous-même votre nourriture. Il est certes très excitant de découvrir nouvelle gastronomie quand on se rend dans un nouveau pays, mais il est tout à fait possible de préparer soi-même ses repas.

Cela devient même plus pratique si vous faites de la randonnée ou si vous passez une journée entière à la plage. En outre, cela est très économique car en achetant vos aliments supermarché, cela revient moins cher que de manger au restaurant.

Surtout, cela permet de savoir ce que vous mangez et de choisir vos ingrédients. Cela est particulièrement intéressant si vous êtes végan et que vous choisissez de ne mettre que des aliments d’origine végétale dans votre assiette. Il vous suffit ensuite d’utiliser un Tupperware pour pouvoir emmener vos préparations en voyage.

Vous avez maintenant bien souvent accès à une cuisine à l’étranger, comme c’est le cas avec Airbnb. Cela vous permet la veille au soir voire le matin de cuisiner vos plats et de les emmener où que vous soyez plus tard dans la journée.

Vous pouvez ainsi acheter des produits végétaux riches en nutriments dans le supermarché le plus proche de votre location et vous tourner vers du tofu, du seitan ou encore des fruits à coque qui sont riches en bienfaits nutritionnels et facile à intégrer aux recettes véganes.

À noter que de plus en plus d’endroits proposent des plats végans ce qui vous aidera à respecter votre régime alimentaire. C’est notamment le cas dans les avions où il est très compliqué d’emmener ses repas préparés à l’avance, mais il y a très souvent une option végétarienne ou végan afin que vous puissiez manger un repas équilibré sans viande ni poisson ni aucun produit d’origine animale.