Se soigner avec des bourgeons ? C’est possible !

By | 15/09/2018

De nombreuses médecines naturelles sont aujourd’hui préconisées pour soigner divers troubles et diverses maladies. Outre l’utilisation des plantes avec la phytothérapie et l’utilisation des huiles essentielles avec l’aromathérapie, d’autres techniques se démocratisent. La gemmothérapie en fait partie et a la particularité d’utiliser les bourgeons de plantes comme traitements. Elle peut aussi requérir l’utilisation de jeunes pousses dont les principes actifs peuvent permettre la résolution de différents problèmes de santé. C’est une pratique qui est de plus en plus préconisée et non sans raisons. Quelques informations utiles dans cet article.

Pourquoi utiliser les bourgeons ?

La médecine naturelle possède de nombreux bienfaits pour les personnes atteintes de pathologies. La gemmothérapie tout comme la phytothérapie utilisent les principes actifs des végétaux pour créer divers traitements. Il faut cependant savoir que certains soins peuvent nécessiter l’utilisation de parties spécifiques au niveau d’une plante. Outre les propriétés des fleurs, des feuilles ou encore des racines, les bourgeons peuvent contenir une essence plus concentrée. Afin de disposer d’un soin complet, cette médecine naturelle utilise des macérâts de bourgeons. Ces macérâts contiennent les principes actifs de la plante, mais aussi d’autres propriétés avantageuses. Certains bourgeons possèdent, par exemple, des propriétés dépuratives et diurétiques tandis que d’autres peuvent agir en tant qu’anxiolytiques ou calmants. Vous pouvez procurer divers macérâts auprès de spécialistes tels que Biogemm.

Comment se passe l’extraction de leurs essences ?

Comme précitée, la gemmothérapie ou médecine des bourgeons utilise essentiellement les bourgeons des plantes sous forme de macérâts. L’obtention de ces concentrés d’essences passe par diverses étapes d’extraction. Les bourgeons utilisés sont récoltés à un moment important de leur développement naturel. Cette action s’effectue durant le printemps et l’extraction des propriétés actives commence par la mise à macération dans une solution composée d’alcool, d’eau et de glycérine. Après plusieurs semaines, la solution obtenue est filtrée sans besoin de dilution. Le macérât concentré résultant de l’extraction peut alors servir aussi bien pour traiter les personnes adultes que les enfants en bas âge. C’est possible grâce au fait que le taux d’alcool du produit est très bas et que la solution conserve toute l’énergie vitale et les principes actifs des bourgeons utilisés.

Comment utiliser les macérâts de bourgeons obtenus ?

Souvent conservés dans des flacons opaques, les macérâts de bourgeons peuvent s’apprêter à diverses utilisations. Ces concentrés de principes actifs sont utilisés tels quels, mais peuvent être dilués en fonction des besoins des patients. Bien entendu, étant une médecine naturelle, il est important de suivre un traitement adapté aux pathologies ainsi qu’aux besoins. Consulter un spécialiste est alors recommandé pour personnaliser la posologie à chacun. Cependant, la posologie habituelle est de 2 à 5 gouttes par jour durant 15 jours pour l’enfant de plus de 6 ans. Elle est de 5 à 10 gouttes 3 fois par jour pour les personnes adultes. Les gouttes du macérâts sont prises dans un demi-verre d’eau et hors repas. Concernant les bourgeons utilisés, tout dépend du type de traitement à effectuer et de la maladie à soigner. Par exemple, les bourgeons de châtaignier peuvent détoxiquer l’organisme tandis que les bourgeons de bouleau possèdent des effets tonifiants.