Tout savoir sur la nicotine

By | 18/01/2019

La question de la nicotine contenue dans les e-liquides pour cigarettes électroniques suscite depuis plusieurs années de nombreux débats et interrogations pour les nouveaux vapoteurs. Voici donc quelques réponses aux questions les plus fréquemment posées.

Qu’est-ce que la nicotine concrètement ?

Naturellement présente dans les feuilles de tabac, la nicotine est un composé organique et principale substance psychoactive du tabac. Il faut savoir que la nicotine n’est pas une substance nouvelle puisque les Amérindiens fumaient déjà du tabac lorsque les troupes de Christophe Colomb sont arrivées en Amérique.

Dans les années 1560, le tabac est introduit à la cour de France par Jean Nicot et devient très vite populaire. S’il se réfère tout de même à Jean Nicot, le terme nicotine n’apparaîtra pourtant que bien plus tard, lorsque les scientifiques Posselt et Reimann étudieront la plante et en extrairont la nicotine en 1823.

Aujourd’hui, de nombreuses études ont mis en évidence l’importance de la nicotine dans l’addiction au tabac mais il faut savoir que l’on ne trouve pas de nicotine que dans les feuilles de tabac. Effectivement, certains légumes comme la tomate ou l’aubergine contiennent naturellement une très faible quantité de nicotine.

Comment est fabriquée la nicotine ?

La nicotine est tout d’abord extraite des feuilles de tabac avant d’être raffinée dans des usines qui la purifieront. Deux espèces de tabac sont généralement utilisées pour en extraire la nicotine, il s’agit des plantes “Nicotiana tabacum” et “Nicotiana rustica”. En règle générale, la teneur en nicotine d’une feuille de tabac varie entre 2 et 10% selon les espèces.

De nos jours, on trouve également de la nicotine de synthèse. Fabriquée de toutes pièces en laboratoire, cette nicotine permettrait d’échapper à la réglementation sur les produits du tabac puisqu’elle ne provient en aucun cas des feuilles de tabac.

Quelle est l’utilité de la nicotine et est-elle dangereuse ?

Dans le tabac, la nicotine est utilisée pour ses effets récréatifs. On la retrouve également dans les substituts nicotiniques où elle permet alors d’éviter les symptômes de manque dû au sevrage tabagique.

Autrefois, la nicotine était utilisée dans certains insecticides mais ceux-ci sont depuis interdit en France en raison de leur impact négatif sur l’environnement.

En ce qui concerne le danger de la nicotine, celle-ci n’est absolument pas dangereuse aux doses absorbées par les fumeurs et les vapoteurs. Preuve en est, les substituts nicotiniques sont même autorisés aux femmes enceintes qui ne peuvent arrêter sans aide. Cependant, la nicotine peut accélérer le rythme cardiaque ainsi que la pression artérielle, seul effet nuisible mais non nocif. Dans tous les cas, la consommation de nicotine seule est très largement moins nocive que la consommation de cigarette dans la mesure où la combustion et d’autres substances sont responsables de la nocivité.

Tout ceci est vrai lorsque les doses de consommation sont modérées mais il convient de rappeler que la nicotine peut effectivement devenir dangereuse à très haute dose. Un chercheur de l’Institut des sciences pharmaceutiques de l’Université autrichienne de Graz a effectivement indiqué qu’il faudrait ingérer 0,5 grammes de nicotine pour que la dose soit létale. Pour un vapoteur, cela reviendrait donc à avaler deux flacons et demi de e-liquide dosés à 20 mg/ml chacun. La Directive Européenne, en imposant des flacons avec sécurité enfant et un taux maximal de 20 mg/ml de nicotine pour 10ml, a résolu le problème de risque d’intoxication même s’il convient de rester sans cesse vigilant en particulier en présence de jeunes enfants.

Est-ce la nicotine qui rend dépendant ?

De nombreuses études s’accordent à dire que la nicotine est effectivement addictive mais qu’elle est également loin d’être la seule et unique responsable de l’addiction à la cigarette. La fumée de cigarette contient plus de 4000 substances et certains composés contribueraient à renforcer les effets de la nicotine rendant ainsi l’addiction plus forte.

Lorsque la nicotine atteint le cerveau, elle s’attache aux récepteurs et permet de favoriser la diffusion de neurotransmetteurs tels que la dopamine connue notamment pour améliorer l’humeur. L’addiction à la nicotine est donc basée sur le fait que la personne cherchera en permanence à retrouver la sensation de bien-être procurée par l’émission de dopamine tout en tentant de combler les effets du manque.

De même, il semblerait que la manière dont la nicotine est administrée joue un rôle majeur dans la notion de dépendance. En effet, la cigarette classique délivre une quantité importante de nicotine en un temps très court comparé aux cigarettes électroniques et autres substituts.  Et puisque la nicotine est délivrée de façon plus lente par une cigarette électronique, il apparaît que les vapoteurs soient moins dépendants à l’e-cigarette qu’au tabac.

Quel est le rôle de la nicotine dans les e-liquide ?

Le rôle majeur, et évident, de la nicotine dans les e-liquides est de pallier les effets de manque dûs au sevrage tabagique. Elle permet ainsi aux fumeurs d’arrêter de fumer tout en ne ressentant aucun manque et en gardant le geste.

D’autre part, la nicotine permet de favoriser ce que l’on appelle le hit. Il s’agit de la sensation de picotement dans la gorge que l’on ressent lorsque l’on fume une cigarette. Celui-ci peut être plus ou moins important en fonction du taux de nicotine contenu dans le e-liquide mais il reste tout de même essentiel puisqu’il augmenterait la satisfaction en vapant. Le hit permet donc de se rapprocher de la sensation de fumer et permet donc aux vapoteurs d’abandonner plus facilement la cigarette classique.

En baissant son taux de nicotine, la sensation de hit sera bien évidemment impactée. Petit à petit, le vapoteur aura de moins en moins besoin de cette sensation (ainsi que de nicotine) et il pourra alors commencer à baisser son taux. Mais il est impératif de ne pas baisser son taux de nicotine trop rapidement au risque d’augmenter sa consommation de e-liquide pour combler le manque, voire reprendre la cigarette classique.

Si la nicotine a effectivement un impact sur la dépendance, elle peut également aider à se débarrasser de l’addiction au tabac. En l’utilisant avec une cigarette électronique, elle permet de ne pas ressentir les effets de manque dûs au sevrage tabagique et ainsi d’arrêter complètement la cigarette.